Tu sais depuis tout petit qu’il y a un truc dans ton cerveau qui cloche ? Tu as souvent été repris.e à l’école pour ton comportement jugé comme inapproprié, parce que tu étais un.e grand.e bavard.e ou un.e rêveur.se invétéré.e ? Encore aujourd’hui tu t’enflamme des fois pour pas grand chose ? Tes mots et tes gestes vivent parfois leur propre vie sans que tu n’es ton mot à dire ? Tu as été diagnostiqué.e pour un TDA/H et tu as besoin de tuyaux supplémentaires ? Je te propose de t’accompagner sur des sujets spécifiques qui sont liées au trouble.

De quoi on parle ?

Le Touble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité est un trouble neuro-développemental héréditaire fréquent qui associe trois aspects : l’inattention, l’impulsivité et l’hyperactivité. Il touche environ 3 % de la population adulte. Le TDA/H est classé dans le Diagnostic and Statistical Manual ou Mental Disosdres (DSM) depuis 1994.

Il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un trouble qui se caractérise par un ensemble de symptômes. Une des caractéristiques majeures du TDA/H est les difficultés attentionnelles qu’il engendre. Sans qu’il ne soit un pré-requis lors du diagnostic, l’hyperactivité reste pourtant le symptôme le plus visible et le plus perturbateur pour la personne.

D’après TDAH France, le trouble peut se présenter sous trois formes :

Mixte : l’individu présente à la fois les critères d’inattention et d’hyperactivité / impulsivité

Inattentif : les symptômes d’inattention sont prédominants

Hyperactif / Impulsif : les symptômes d’hyperactivité impulsivité sont prédominants.

Des comportements qui peuvent te mettre la puce à l’oreille

Le trouble entraîne souvent un handicap important tant dans les apprentissages que dans l’organisation de sa vie personnelle ou professionnelle. Il peut grandement influencer les rapports sociaux. Il provient de l’importance de l’inattention, de l’activité et de comportements impulsifs. Les caractéristiques les plus récurrentes sont les suivantes :

Impulsivité

Forte distractibilité et concentration difficile

Défaut d’inhibition : tu es plutôt « nature peinture »

Attention et mémorisation plus difficile

Altération de l’estime et de la confiance en soi

Syndrome anxieux voir dépressif

Difficulté à patienter pour quelque chose

Complexité à reporter une action à plus tard

Difficulté à gérer ses émotions et garder son calame

Grand besoin de bouger

Troubles du sommeil et/ou de l’alimentation

Pratiques à risque (sexualité, addictions, etc)

A noter : le TDA/H peut être caché par la présence d’une philo-cognition qui vient compenser le trouble. C’est ce qui s’appelle la double exceptionnalité ! Quels filous ces cerveaux !

L’importance d’oser le diagnostic

A ton avis le plus fou ou la plus folle, c’est celle ou celui qui préfère ignorer une partie d’iel ou qui se dit que finalement, il y a peut être de chouettes choses à en faire avec ce cerveau bizarroïde ?

Si tu te sens concerné.e par un grand nombre de ces caractéristiques, n’hésite surtout pas à en parler à ton médecin généraliste pour qu’il puisse te proposer d’effectuer un bilan qui te permettra d’avoir un diagnostic. Il est d’autant plus important que, parfois, le TDA/H peut être confondu avec des pathologies comme la dépression. En effet, cela te permettra d’avoir une prise en charge adaptée et d’expliquer à ton entourage que tu n’es pas juste un être colérique, rêveur.se, maladroit.e ou fâché.e avec les règles de vie des endroits que tu côtoies au quotidien.

En plus, dans les situations les plus impactantes, un traitement médicamenteux existe et peut te faciliter la vie dans un premier temps. Celui-ci n’a rien à voir avec des anxiolytiques ou des antidépresseurs. Tu sera potentiellement entouré par des psychologues clinicien.ne.s ou du développement, neuropsychologues, orthophonistes, psychomotricien.ne.s et/ou ergothérapeutes. Tou.te.s n’ont pas forcément bien connaissance de ce trouble ou ne reconnaissent pas son existence : tu pourras donc parfois être surpris.e ! En France, le secteur associatif milite très fort pour faire reconnaître le TDA/H et permettre aux personnes d’être accompagnées dignement et avec pédagogie.

Et le coaching dans tout ça ?

T’adresser à un coach qui connaît cette problématique et qui y est sensible est un support complémentaire à ta prise en charge. Nous pourrons collaborer ensemble pour que tu puisse trouver les outils les plus adéquats à ta situation : gestion du stress, organisation quotidienne, rapport et communication avec les autres, t’adapter plus facilement à ton environnement de travail tout en restant toi-même.

L’accompagnement que je propose ne se substitue ni à un avis, ni à un accompagnement médical et je ne suis pas en mesure de te proposer un diagnostic à ce propos. Je travaille cependant en partenariat avec l’ensemble des professionnel.le.s avec qui c’est nécessaire pour ton bien-être.

« Quelle formation as-tu pour pouvoir accompagner les personnes ayant un TDA/H ? »

Il n’existe pas de formation officielle à ce sujet. A vrai dire, les outils d’accompagnement que je te proposerais sont les mêmes qu’avec une autre personne et sont issus de mes différentes formations professionnelles. Je suis extrêmement soucieux et attentif à offrir un haut niveau de qualité de service aux personnes et structures qui choisissent de se faire accompagner.

C’est pour cette raison que j’ai choisi de me former au coaching au sein du Centre Européen de Formation au Coaching Professionnel qui était alors un des trois seuls établissements à proposer une certification de niveau bac + 5 / Master / RNCP7 en Coaching Consulting Professionnel. Je travail régulièrement avec des neuropsychologues et des thérapeutes. Je garde un oeil attentif sur les actualités et participe régulièrement aux événements qui traite spécifiquement du TDA/H comme la première journée nationale qui y a été consacrée en juin 2021.

Ce cadre d’accompagnement et cette sensibilité particulière te permet d’être assuré.e d’une prise en charge professionnelle et spécifique.

Peut-être as-tu envie d’en savoir plus ?

Je comprend tout à fait et c’est complètement normal ! Je te propose de visionner cette conférence du Dr Jean-Baptiste Alexanian qui vulgarise très bien ce type de sujet via la chaîne Youtube de l’association Fou de Normandie. Tu peux également découvrir une sélection de ressources à ce propos sur mon site Internet ou prendre rendez-vous avec moi :

« Mon accompagnement a pour objectif de te permettre de traiter tes émotions plus facilement pour modérer ton impulsivité et t’accompagner dans la gestion de ton quotidien et de ton rapport à ton entourage.« 

Je suis un particulier.eJe suis un.e professionnel.le Le TDA/HLe HPI